Approche intégrale aux violences

Dans le sillage de la première édition, cette deuxième rencontre vise à aborder la violence dans les villes sous toutes ses formes et dans toutes ses manifestations, en approfondissant certaines questions qui furent moins traitées l’an dernier en raison d’un agenda serré ; les violences surgies dans le cadre des nouvelles technologies, dans le milieu sportif, et, surtout, la violence sexiste, qui aura une section particulière avec l’incorporation d’ONU Mujer.

POURQUOI ?

La vitesse à laquelle la société change implique l’apparition de nouvelles problématiques, la graine d’éventuels conflits. Le IIème Forum n’exclura aucun débat, aucun trait du portrait des violences urbaines. Il s’agira d’un parcours à partir de la violence structurelle, issue de la marginalisation et de l’exclusion, en passant par la violence culturelle, née d’idéologies, de croyances et d’univers symboliques, jusqu’à la violence directe, la plus visible, la plus changeante, qui englobe du crime organisé à la violence dans le milieu du sport, du harcèlement scolaire au racisme et à la xénophobie, ou celle qui trouve dans les nouvelles technologies un grand canal d’expansion, en portant une attention particulière aux machismes et à la violence sexiste.

DANS QUEL BUT ?

Le IIème Forum vise à être un lieu de débat et d’échange pour partager et connaître d’autres réalités, initiatives, bonnes expériences, de la plus petite à la plus grande, des bonnes pratiques locales aux initiatives globales. Un moment de rencontre qui s’inscrit dans un processus par lequel nous voulons faire de nos villes des lieux pour la cohabitation et la paix. Nous voulons fixer un Agenda 2030 pour les Villes de Paix. Nous voulons prouver que nous sommes nombreux, des personnes, des entités ou des institutions, convaincus du besoin d’éduquer, d’intervenir ou de gouverner pour faire de nos villes des lieux aimables. Nous voulons réaffirmer notre engagement dans la défense des droits de l’homme et, pour ce faire, agir localement et globalement.

QUI ?

Plus de 3 500 personnes en provenance de plus de 120 pays, des représentants de centaines de villes du monde entier, des organismes internationaux, des entités du secteur privé, des associations citoyennes, des ONG, des médias, des universités et des personnalités du monde de la culture, ont participé au Ier Forum. Pour ce IIème Forum, la présence du Conseil mondial de CGLU (Organisation mondiale des villes) et du Forum ibéro-américain des gouvernements locaux est attendue, ainsi que l’organisation dans le cadre de son programme de plus de 200 activités, des séances plénières, des séances parallèles, des ateliers, des expositions, des présentations de campagnes et d’ouvrages, des concerts, du cinéma, du théâtre, des activités sportives… Bref, un programme dynamique et pluriel.