Editorial août 12, 2020

Approche du Forum mondial

En 2016, l’Assemblée générale des Nations Unies et le Conseil de sécurité ont approuvé la résolution intitulée « Paix durable », dotée d’une nouvelle approche permettant de renforcer considérablement l’effort international visant à prévenir, travailler de manière conjointe et unir les efforts face à la vague de conflits se développant dans le monde entier.

Le concept a été inscrit sous l’égide de l’Agenda 2030 et a été consolidé par les 17 ODD. La résolution reconnaît qu’il ne peut y avoir de développement durable sans paix et qu’il ne peut y avoir de paix sans développement durable. En outre, il contient un cadre de résultats partagé et centré sur les personnes (qui englobe le lien entre la consolidation de la paix, le développement et l’aide humanitaire) pouvant être utilisé pour renforcer l’approche de paix durable et l’aligner sur le programme plus large des ODD.

La paix doit être comprise, en termes généraux, comme un objectif et un processus visant à construire une vision commune d’une société, en veillant à ce que les besoins de tous les segments de la population soient pris en compte et en englobant des activités visant à prévenir l’éruption, l’escalade, la poursuite et la récurrence du conflit. C’est une tâche et une responsabilité partagées entre les gouvernements et toutes les autres parties prenantes locales et nationales, y compris la société civile.

Pour sa part, le concept de « paix durable » est étroitement lié à la bonne gouvernance. Assurer une gouvernance locale efficace est essentiel pour réduire les inégalités, améliorer les relations entre les personnes et les institutions publiques et promouvoir la paix en milieu rural et urbain.

À la suite des deux premières éditions du Forum tenues en 2017 et 2018, un programme public a été élaboré pour faciliter la construction de l’approche des villes de cohabitation et de la paix. Ce programme, qui peut être consulté ici, cherche à mettre en œuvre des politiques publiques et des alliances territoriales permettant de sauver des vies et de transformer nos villes en lieux de vie pour vivre heureux, en envisageant des mesures telles que :

  • La lutte contre la violence interpersonnelle ;
  • La défense de la ville contre la guerre ;
  • La prévention et la lutte contre l’extrémisme violent ;
  • La lutte contre le racisme, la xénophobie et autres intolérances connexes ;
  • Intégrer le fait migratoire ;
  • La lutte contre le crime organisé ;
  • La prévention et la lutte contre la corruption ;
  • La lutte contre les violences faites aux femmes ;
  • La garantie du droit à la ville.